Pouvez-vous donner du sang?

Bon à savoir : vous pouvez continuer à donner après votre 66e anniversaire. À partir de cet âge, votre dernier don ne doit pas remonter à plus de trois ans et vous devez avoir l’approbation du médecin présent à la collecte. 

Vérifier si vous pouvez donner votre sang, plasma ou plaquettes? Faites notre test!

Votre sécurité est primordiale pour nous

Nous tenons à ce que le don se passe en toute sécurité : pour vous, le donneur, mais aussi pour le patient qui recevra votre sang. C’est pourquoi, dans certains cas, vous ne serez pas autorisé – de manière temporaire ou permanente – à donner du sang, du plasma ou des plaquettes. Nous sélectionnons les donneurs avant le don de sang en leur posant des questions et en les soumettant à un bref examen. Nos critères de sélection sont scientifiquement établis.

Quand peut-on/ne peut-on pas donner du sang ?

Pour garantir la sécurité du sang collecté, nous appliquons des critères de sélection scientifiquement établis. Vous voulez en savoir plus ? Nous avons rédigé pour vous la liste des motifs d’exclusion les plus courants. En cas de doute, vous pouvez toujours contacter le médecin chargé du prélèvement dans votre centre de don.

1. Age

Pour devenir donneur, vous devez avoir au moins 18 ans et moins de 66 ans. Si vous avez déjà donné du sang, du plasma ou des plaquettes, vous pouvez continuer à donner. Mais à partir de 66 ans, votre dernier don ne doit pas remonter à plus de trois ans et vous devez avoir l’approbation du médecin présent à la collecte.

2. Poids, taille et sexe

L'éligibilité de donner du sang est déterminé par une combinaison de plusieurs facteurs : sexe, taille et poids du donneur. Vous pouvez vérifier si vous entrez en considération pour donner votre sang en ligne.

Faire le calcul

Vous n’entrez pas en ligne de compte ? Peut-être pouvez-vous donner du plasma si vous pesez plus de 50 kg.

Vous voulez donner du plasma ?

Vous voulez donner des plaquettes?

Êtes-vous transgenre ? Le fait d’être transgenre ne vous empêche pas de devenir donneur. Certaines personnes transgenres doivent néanmoins attendre un certain délai avant de pouvoir faire un don. Plus d’infos sur www.rodekruis.be/transsexuel

3. Délai entre les dons

Vous ne pouvez donner du sang que quatre fois par an au maximum. Après chaque don de sang, il  faut attendre au moins deux mois avant de donner du sang.

Vous pouvez donner du plasma ou des plaquettes sanguines toutes les deux semaines.

Dons combinés de sang, de plasma et/ou de plaquettes sanguines ? Après un don de sang, vous devez attendre deux semaines avant d’effectuer un don de plasma ou de plaquettes sanguines, et au moins deux mois avant de faire un nouveau don de sang.

4. Voyages à l’étranger

       

      Si vous êtes originaire d’un pays où le sida ou l’hépatite sont très répandus, il faudra attendre un an après avoir quitté la zone à risque avant de pouvoir faire un don.

      Si vous êtes originaire d’un pays où le paludisme est très répandu, il faudra attendre trois ans minimum après avoir quitté la zone à risque avant de pouvoir faire un don de sang ou de plaquettes. Entre-temps, vous pouvez tout de même donner du plasma, après un délai de maximum un an.

      Si, au cours de la période 1980-1996, vous avez passé plus de six mois au total au Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Pays de Galle, Irlande du Nord), sur l’île de Man, sur les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey, à Gibraltar ou sur les îles Falkland, vous ne pouvez malheureusement pas devenir donneur.

      5. Opérations

      Avez-vous subi une opération ou un examen endoscopique ?

      Vous devez attendre deux ou quatre mois avant de donner du sang. Le délai dépend de la façon dont le docteur a réalisé l’examen.

      • Avec endoscope rigide : délai de deux mois.
      • Avec endoscope flexible : délai de quatre mois.

      Avez-vous subi une opération ordinaire ?

      Même en cas d’opération ordinaire, il vous faut attendre avec de pouvoir faire un don de sang :

      • Interventions légères : délai de deux mois.
      • Interventions lourdes : délai de quatre mois.
      • Pontage gastrique : après une telle intervention, vous ne pouvez plus donner que du plasma.

      Avez-vous subi une transfusion ?

      Si vous avez subi une transfusion : délai de quatre mois.

      6. Visite chez le dentiste

      En fonction de la nature de l’intervention du dentiste, il faudra en certains cas attendre avant de refaire un don :

      • Plombage ou placement d'une couronne : attendre un jour.
      • Soins des plaques dentaires, obturation radiculaire, arrachage : délai de 7 jours.
      • Contrôle de routine : pas de délai d’attente, vous pouvez donner immédiatement.

      7. Grossesse

      Vous ne pouvez donner du sang, du plasma ou des plaquettes sanguines ni pendant votre grossesse, ni pendant les six mois suivant la fin de votre grossese.

      8. Traitement esthétique ou thérapeutique au moyen d’une aiguille, p.ex. tatouage ou piercing

      Si vous vous êtes fait faire un tatouage, un piercing ou un maquillage permanent, ou vous êtes fait percer les oreilles, vous devez attendre quatre mois.

      Vous avez suivi une séance d’acupuncture/de dry needling/de thérapie myofasciale ou tout autre traitement impliquant des aiguilles ?

      • Si l’acte a été posé par un médecin, vous ne devez pas attendre et pouvez immédiatement faire un don.
      • Si l’acte n’a pas été posé par un médecin, vous pouvez immédiatement faire un don sur présentation d’une attestation valide / preuve de certification. Vous trouverez ici un modèle d’attestation (.pdf). Sans attestation / preuve de certification, un délai de quatre mois après la dernière séance doit être respecté.

      9. Contact avec du sang humain à la suite d’un accident par piqûre, coupure, projection ou morsure

      Si une partie de votre peau non intacte ou vos muqueuses ont été exposées à du sang humain (ou autres liquides corporels, par ex. salive ou liquide amniotique), vous devez attendre quatre mois avant de vous présenter de nouveau comme donneur. Si vous vous êtes blessé avec une aiguille ou un objet tranchant sur lequel se trouvait peut-être le sang d’une autre personne, ou si vous avez été mordu par quelqu’un, vous devez aussi attendre quatre mois.

      Si vous avez été accidentellement exposé au VIH et suivi un traitement post-exposition (TPE) préventif, le délai de quatre mois reste d’application.

      Par exemple : vous êtes infirmier et vous vous êtes piqué avec une aiguille que vous veniez d’utliser sur un patient ou vous avez reçu des éclaboussures dans l’œil alors que vous assistiez un chirurgien.

      10. Maladie ou infection

      En cas de fièvre ou de maladie causée par une infection virale ou bactérienne

      Après votre rétablissement complet, vous devez encore respecter un délai d’attente de 14 jours.

      En cas de piqûre de tique

      • Si la tique a été éliminée dans les 24 heures : pas d’attente.
      • Si la tique n'a PAS été retirée dans les 24 h et qu'il n'y a pas de symptômes: attendez un mois après la morsure de tique.
      • Si vous avez des symptômes et/ou souffrez de la maladie de Lyme, vous devez attendre quatre semaines après la disparition des symptômes et l’arrêt du traitement.   

      En cas d’autres infections ou maladies spécifiques

      • Si vous êtes séropositif ou avez le sida : vous ne pourrez jamais faire de don, même si vous suivez un traitement antirétroviral (TAR) et avez une charge virale indétectable (voir point 12. Médication/vaccination).

      • Si vous avez déjà eu l’hépatite B, l’hépatite C ou la syphilis ou vous avez été diagnostiqué positif pour une de ces maladies : vous ne pourrez jamais donner de sang.

      • Si vous souffrez d’hémophilie (trouble de la coagulation), vous ne pourrez jamais donner de sang. 

      Patients atteints d’hémochromatose

      Les personnes souffrant d'une forme héréditaire d'hémochromatose mais qui sont sinon en bonne santé peuvent donner leur sang, leur plasma ou leurs plaquettes, moyennant présentation d’une attestation annuelle de leur médecin traitant qui confirme que :

      • elles sont sous traitement d’entretien et que leur taux de ferritine se situe dans la fourchette des valeurs de référence ;
      • elles ont besoin de maximum une saignée tous les deux mois ;
      • elles ne présentent aucune lésion organique provoquée par l’hémochromatose. 

       Vous souffrez d’hémochromatose, vous remplissez les critères ci-dessus et vous voulez donner?  

      • Faites d’abord le test du donneur.    
      • Téléchargez ici l’attestation médicale et la lettre d’accompagnement pour votre médecin traitant. 
      • Faites remplir et signer l’attestation par votre médecin traitant. 
      • Apportez l’attestation ainsi que les résultats d’un récent dosage de votre ferritine (datant de moins d’un mois) et remettez-les au médecin du centre de don.

      Bon à savoir :      

      • Après votre premier don, vous devrez faire renouveler votre attestation une fois par an. 
      • Les personnes souffrant de l’hémochromatose peuvent donner leur sang 6 fois par an, en respectant un intervalle minimum de 60 jours entre deux dons de sang.
      • En tant que patient atteint d'hémochromatose, vous pouvez également faire un don de plasma ou de plaquettes. N'oubliez pas qu'après un don de plasma ou de plaquettes, vous devez attendre 14 jours avant de pouvoir à nouveau faire un don de sang.

      Une maladie grave

      Si vous avez souffert d’une maladie grave (par exemple un cancer) ou si vous avez une maladie cardiovasculaire, prenez contact avec nos médecins des donneurs (heures de bureau) au n° 015/445 744 (pour les provinces d’Anvers, de Bruxelles, du Limbourg et du Brabant flamand) ou au 09/244 56 65 (pour les provinces de Flandre orientale et occidentale). Vous pouvez également envoyer un e-mail: medischsecretariaat.mechelen@rodekruis.be (pour les provinces d’Anvers, de Bruxelles, du Limbourg et du Brabant flamand) ou medischsecretariaat.gent@rodekruis.be (pour les provinces de Flandre orientale et occidentale).

      11. Partenaire sexuel

      Vous ne pouvez pas donner de sang, de plasma ou de plaquettes pendant 4 mois si :

      • Vous avez un nouveau partenaire sexuel.
      • Vous avez eu une MST (pas le VIH, l’hépatite B, l’hépatite C ou la syphilis).
      • Votre partenaire sexuel est atteint de syphilis.

      Vous ne pouvez pas donner de sang, de plasma ou de plaquettes pendant 12 mois après la fin des situations à risque suivantes :

      • Votre partenaire sexuel est positif au VIH ou a le SIDA.
      • Votre partenaire sexuel a l’hépatite B ou l’hépatite C (à discuter avec le médecin).
      • Vous êtes un homme et avez eu des rapports sexuels avec un autre homme (www.rodekruis.be/hsh
      • Votre partenaire sexuel est un homme qui a eu des rapports sexuels avec un autre homme.
      • Votre partenaire sexuel a pris de la drogue par injection dans le passé.
      • Vous êtes une femme et votre partenaire sexuel est un homme qui a eu des rapports sexuels avec un autre homme.
      • Vous ou votre partenaire sexuel avez plusieurs partenaires sexuels, ou vous ou votre partenaire avez des rapports sexuels en groupe.
      • Vous avez eu un rapport sexuel à risque et vous voulez savoir si vous êtes contaminé.
      • Vous ou votre partenaire sexuel avez plusieurs partenaires sexuels, ou vous avez des rapports sexuels en groupe.
      • Votre partenaire sexuel provient d’un pays où l’hépatite ou le SIDA sont très répandus (à discuter avec le médecin).
      • Vous avez reçu de l’argent ou des objets en échange d’un rapport sexuel.
      • Votre partenaire sexuel se prostitue.
      • Vous ou votre partenaire sexuel avez payé pour avoir un rapport sexuel.                                                                                                                                                                     

      Ces délais restent d’application si vous suivez un traitement préventif (TPE, traitement post-exposition, ou PrEP, prophylaxie pré-exposition) pour éviter une infection au VIH, voir point 12. Médication/vaccination.

       Vous ne pouvez pas donner de sang ou de plaquettes pendant 28 jours après un contact sexuel avec un homme diagnostiqué avec une infection à ZIKA dans les trois mois précédant le contact sexuel, ou avec une femme diagnostiquée avec une infection à ZIKA au cours des huit semaines précédant le contact sexuel. Le don de plasma est autorisé dans ces situations.

      12. Médication/vaccination

      La prise de médicaments ou une vaccination récente n’empêchent généralement pas de donner du sang, du plasma ou des plaquettes, mais la maladie traitée peut parfois être un facteur d’exclusion.

      Cliquez ici pour un aperçu des médicaments entraînant une période d’exclusion

      Vous ne pouvez temporairement pas donner de sang, de plasma ou de plaquettes si vous vous êtes fait vacciner :

      • Vaccin corona: temps d’attente de 2 jours jusqu’à 4 semaines, selon le vaccin que vous avez reçu et si vous présentez des symptômes après votre vaccination. En savoir plus ici.
      • Vaccin vivant : temps d’attente d’un mois
      • Vaccin contre l’hépatite B : temps d’attente de 14 jours

      13. Consommation de drogues

      Vous vous êtes drogué par injection : vous ne pouvez jamais donner du sang.

      Vous avez sniffé de la drogue : vous devez attendre quatre mois avant de pouvoir donner du sang.

      ×

          Les sites web de la Croix-Rouge de Belgique – Communauté flamande utilisent des cookies pour faciliter votre visite. Nous utilisons des cookies nécessaires et techniques aux fins du bon fonctionnement de ces sites web. En outre, nous utilisons des cookies analytiques et publicitaires pour mesurer et améliorer l’utilisation générale des sites web. Pour continuer, marquez ci-dessous votre accord avec notre politique en matière de cookies.

              Les cookies nécessaires assurent le bon fonctionnement de toutes les composantes d’un site web. Nous pouvons les utiliser sans autorisation préalable. En poursuivant votre navigation sur nos sites web, vous acceptez l’utilisation des cookies nécessaires.

              Nous utilisons des cookies à des fins fonctionnelles. Cela signifie que ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement de nos sites web. Ces cookies identifient et sauvegardent vos préférences (comme votre choix de langue). Ils enregistrent également vos préférences en matière de cookies.

              Nous utilisons des cookies à des fins analytiques. Ces cookies rassemblent des informations sur les données techniques de l’échange ou sur l’utilisation des sites web (pages vues, durée moyenne de la visite…), et ce, afin d’améliorer le fonctionnement des sites. Nous avons pour ce faire recours à Google Analytics (conformément aux conditions d’utilisation de Google Analytics : https://www.google.com/analytics/terms/us.html).

              Nous utilisons des cookies à des fins publicitaires. Ces cookies nous fournissent des statistiques (qui ne permettent pas de remonter jusqu’aux différents utilisateurs) nous permettant d’améliorer et d’adapter à vos besoins la communication en ligne à propos de nos activités et la collecte de fonds en vue de ces activités, via différents canaux. En acceptant ces cookies, vous acceptez aussi l’utilisation du pixel Facebook.