Questions concernant votre vie privée et vos données médicales

Pourquoi dois-je montrer ma carte d’identité?

Lors de votre inscription, nous utilisons votre carte d’identité électronique pour vous identifier clairement et indubitablement comme donateur. Cette identification est primordial afin de suivre à tout moment la voie de votre donation au récepteur. Nous consultons les données suivantes sur la puce: le numéro de registre national, nom, prénom, date de naissance, sexe, adresse et photo.

Nous sommes autorisés par le Comité sectoriel du Registre national à utiliser le numéro d’identification.

 

Qu’advient-il de mes données à caractère personnel?

Nous utilisons seulement vos données personnelles pour gérer nos données administratives et médicales et fournir des informations anonymes sur les activités de transfusion sanguine.

Conformément à la loi relative à la protection de la vie privée, vous avez le droit d’accéder à et de faire corriger vos données sur demande écrite.

 

Que signifie "consentement éclairé"?

C’est donc en connaissance de cause que vous donnez votre consentement pour votre don de sang, de plasma ou de plaquettes. Votre consentement confirme que vous avez lu la brochure d’information, vous avez eu la possibilité de poser des questions et que vous avez eu une réponse satisfaisante. Vous consentez – en votre ame et conscience- que les informations que vous avez transmises dans le questionnaire medical et pendant la visite médical sont correctes et complètes.

En plus, vous acceptez que des fractions résiduelles soient utilisées pour la recherche scientifique et épidémiologique. Si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez cocher la case ci-contre sur le questionnaire medical.

Finalement, vous indiquez que vous êtes informé que jusqu’à 12 heures après la prise de sang, l’exercice de professions dangereuses ou l’exercice d’une activité physique ou sportive importante impliquant un risque pour soi ou pour des tiers est déconseillé. Si vous avez des questions au sujet de votre don, vous pouvez toujours en discuter avec le médecin responsable des prélèvements.