Plus d’informations à propos de nos analyses en laboratoire

Si nous avons constaté des valeurs divergentes dans votre sang, voici quelques informations relatives à nos analyses en laboratoire.

Hémoglobine

L’hémoglobine (Hb) est une protéine contenant du fer présente dans les globules rouges et chargée du transport de l’oxygène entre les poumons et les cellules du corps. Une diminution du taux d’hémoglobine peut s’expliquer de différentes manières, notamment par un manque de fer.

Globules rouges

Les globules rouges (érythrocytes) sont des petits disques biconcaves dépourvus de noyau et principalement composés d’hémoglobine. Le pourcentage volumique des globules rouges est appelé hématocrite.

Globules blancs

Les globules blancs (leucocytes) font partie du système immunitaire. Généralement, une augmentation du taux de globules blanc reflète la présence d’une infection dans l’organisme.

Plaquettes

Les plaquettes sont de petits fragments cellulaires présents dans le sang. Au même titre que les facteurs de coagulation, ils veillent à une hémostase adéquate en cas de saignement.

Protéine totale

Les protéines plasma composent de 6 à 8% du plasma. L’albumine, les globulines et le fibrinogène sont les principales protéines plasma. Les albumines contribuent au transport et à l’échange à hauteur des vaisseaux capillaires, les globulines aident le système immunitaire et le fibrinogène favorise la coagulation du sang.

Anticorps antiplasmodium

La malaria est une maladie infectieuse due à des parasites unicellulaires du genre Plasmodium transmis à l’homme par le moustique anophèle mais aussi par transfusion sanguine. Les personnes qui ont souffert du virus de la malaria et dont le sang contient encore des anticorps peuvent être porteuses toute leur vie du parasite de la malaria sans être malades. Elles peuvent toutefois continuer à transmettre l’infection par voie sanguine.

Test direct à l'antiglobuline (TDA) ou test de Coombs direct (TCD)

Le test de Coombs direct mesure la présence d’anticorps fixés sur les globules rouges. Cette présence peut être due à la prise de médicaments, à des infections virales … mais sa cause est généralement inconnue. Il s’agit la plupart du temps d’un phénomène passager. La présence de ces anticorps perturbe toutefois les tests de laboratoire nécessaires dans le cadre d’une transfusion de sang à un patient.

Anticorps anti-érythrocytaires (RAI)

Les anticorps irréguliers ne sont normalement pas présents dans le sang. Ils sont dirigés contre d’autres groupes sanguins que les groupes A et B. Ils apparaissent après une grossesse ou une transfusion. Des effets indésirables, voire graves, peuvent être déclenchés si ces anticorps sont administrés à certains patients. Pour le donneur, ces anticorps sont importants lors d’une grossesse ou d’une transfusion.

VIH, VHB, VHC et syphilis

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) infecte certains globules blancs et affaiblit l’immunité contre des agents pathogènes. Cette infection peut causer le SIDA.

Le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus de l’hépatite C (VHC) provoquent une réaction inflammatoire au foie (hépatite). La maladie peut varier d’asymptomatique à très grave.

La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) provoquée par la bactérie Treponema pallidum.

Lors de chaque don de sang, nous recherchons les marqueurs du VIH, du VHB, du VHC et de la syphilis. Au cours de la phase initiale de l’infection, les concentrations de ces marqueurs sont généralement tellement faibles qu’elles sont situées sous la limite de détection du test. C’est la raison pour laquelle il est impératif de signaler toute exposition éventuelle à l’un des agents pathogènes susmentionnés.

Anticorps anti-HBc (Anticorps dirigé contre la nucléocapside virale de l’hépatite B)

La présence d’anticorps dirigé contre la nucléocapside virale de l’hépatite B indique que le patient a par le passé été contaminé par le virus de l’hépatite B. Nous ne sommes pas autorisés à transfuser aux patients du sang comprenant ces anticorps.

Antigène HBs

Ces anticorps peuvent apparaître à la suite d’une infection naturelle ou d’une vaccination. Ils indiquent une immunité contre le VHB.

Vous pouvez adresser toutes vos questions à medischsecretariaat.mechelen@rodekruis.be ou medischsecretariaat.gent@rodekruis.be.